Ce site Web utilise des cookies. Les cookies sont utilisés pour personnaliser le contenu et vous fournir la meilleure navigation en ligne. Nos cookies ne collectent pas de données personnelles. En poursuivant l'utilisation du site Web, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus dans nos Politiques de confidentialité et de cookies.

J’accepte En savoir plus
  • #latest innovation in healthcare

Carence en fer et anémie

L’ANÉMIE: QU’EST CE QUE C’EST?

L’anémie est une affection courante qui affecte 1 personne sur 3 dans le monde1. Elle se définit comme une diminution du nombre de globules rouges et se produit lorsque la quantité de fer dans l’organisme est insuffisante pour produire de l’hémoglobine. Lorsque la quantité d’hémoglobine est réduite, moins de globules rouges se forment et ceux qui se forment sont plus petits. L’hémoglobine étant la protéine qui transporte l’oxygène dans l’ensemble du corps, ce dernier n’obtient donc pas tout l’oxygène dont il a besoin.

CERTAINS GROUPES SONT À RISQUE PARTICULIER POUR L’ANÉMIE2,3,4

Pourquoi les enfants sont ils particulièrement à risque?

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), les enfants en bas âge et les enfants d'âge préscolaire présentent la prévalence la plus élevée d'anémie à 47,4% de leur population, et ceci est dû en grande partie à l'alimentation.6

Les enfants ont besoin de plus de fer pour leur croissance et leur développement, mais beaucoup en reçoivent moins que la valeur quotidienne recommandée. Les enfants de ce groupe d’âge reçoivent souvent une bonne quantité de produits laitiers; pourtant, ce groupe d’aliments manque de fer et peut augmenter le risque de développer une anémie ferriprive.7

Quelles sont les conséquences de l'anémie chez les enfants? 8,9,10

RETARD D'APPRENTISSAGE

TROUBLES DES PERFORMANCES COGNITIVES

TROUBLE DE LA CROISSANCE

TROUBLES DU SYSTÈME IMMUNITAIRE

Références:
6. Global anaemia prevalence and number of individuals affected. World Health Organization Web site. http://www.who.int/vmnis/anaemia/prevalence/summary/ anaemia_data_status_t2/en/. Accessed April 3, 2017.
7. Thakur N, Chandra J, Pemde H, Singh V. Anemia in severe acute malnutrition. Nutrition. 2014;30(4):440-442
8. Bandhu R et al. Effect of iron on growth in iron deficient anemic school going children. Indian Journal of Physiology and Pharmacology. 2003. 47 (1) : 59-66.
9. Grantham-McGregor S et al. A Review of Studies on the Effect of Iron Deficiency on Cognitive Development in Children. J Nutr. 2001 Feb;131(2S-2):649S-666S.
10. Ekiz C et al. The effect of iron deficiency anemia on the function of the immune system. The Hematology Journal. 2005. 5: 579-583.

Pourquoi les femmes en âge de procréer sont-elles particulièrement à risque?

En raison de la perte de sang provoquée par la menstruation et de la pression sanguine accrue nécessaire pour le développement du  fœtus  pendant la grossesse, les femmes ont tendance à souffrir d'un risque élevé d'anémie avec une prévalence golbale d'environ 42% au sein de leur groupe de population.6

Selon l'OMS, les femmes en âge de procréer sont les personnes les plus touchées par l'anémie . On estime à 468 millions le nombre de femmes non enceintes, ce qui en fait le groupe le plus à risque d'anémie ferriprive.

Quelles sont les conséquences de l'anémie chez les femmes en âge de procréer?

 Les femmes en âge de procréer sont vulnérables à l'anémie ferriprive mais les femmes enceintes  sont particulèrement  à risque en raison des besoins élevés en fer.

Chez la femme enceinte l'anémie ferriprive peut provoquer11, 12:

FAIBLE POIDS À LA NAISSANCE

RETARD DE CROISSANCE FOETALE

AVORTEMENTS SPONTANÉS

PRÉMATURITÉ

Références:
6. Global anaemia prevalence and number of individuals affected. World Health Organization Web site. http://www.who.int/vmnis/anaemia/prevalence/summary/ anaemia_data_status_t2/en/. Accessed April 3, 2017.
11. Vural T et al. Can anemia predict perinatal outcomes in different stages of pregnancy? Pakistan Journal of Medical Science. 2016. 32(6) : 1354-1359.
12. Huch R et al. Iron Deficiency and Iron Deficiency Anemia. Pocket Atlas Special. Thieme. 2006. Chapter 4 : 34-38

Pourquoi les patients chirurgicaux sont-ils particulièrement exposés?

La prévalence moyenne de l'anémie préopératoire est d'environ 35%. L'étiologie de l'anémie préopératoire peut être multifactorielle et complexe. (Carences nutritionnelles, certains médicaments, activation du système immunitaire…). La prévalence moyenne de l'anémie postopératoire peut atteindre 90%. Elle est principalement due à une anémie préopératoire et / ou à une perte de sang importante au cours de la chirurgie.13

Quelles sont les conséquences de l'anémie chez les patients chirurgicaux?

L'anémie préopératoire et l'anémie postopératoire sont des facteurs de risque indépendants de l'augmentation du taux de la morbidité et de la mortalité postopératoires, ainsi que de l’augmentation de la durée d'hospitalisation.13, 14

Références:
13. Muñoz , M., Franchini , M., and Liumbruno , G.M. (2018). The post operative management of anaemia: more efforts are needed. Blood Transfus 16 , 324 325.
14. Muñoz, M., Gómez Ramírez , S., Campos, A., Ruiz, J., and Liumbruno , G.M. (2015). Pre operative anaemia: prevalence, consequences and approaches to management. Blood Transfus . Trasfus . Sangue 13, 370 379.,)

Pourquoi les personnes âgées sont-elles particulièrement exposées?

L'anémie est fréquente chez les personnes âgées et sa prévalence augmente avec l'âge.

L'anémie ferriprive, la deuxième cause d'anémie chez les personnes âgées, résulte généralement d'une perte sanguine gastro-intestinale chronique causée par une gastrite induite par un anti-inflammatoire non stéroïdien. , un ulcère, un cancer du côlon, des diverticules ou une angiodysplasie. Les personnes âgées peuvent également souffrir d'une carence en fer du fait d'un apport insuffisant ou d'une absorption inadéquate du fer.15

Quelles sont les conséquences de l'anémie chez les personnes âgées?

L'anémie chez les personnes âgées est associée à un mauvais pronostic en termes de mortalité, de morbidité et de risque de fragilité.16

Références:
15. Smith DL. Anemia in the Elderly. Am Fam Physician. 2000 Oct 1;62(7):1565-1572
16. Maerevoet, M., Sattar, L., Bron, D., Gulbis, B., and Pepersack, T. (2014). [Anemia in the elderly]. Rev Med Brux 35, 361–367

COMMENT RECONNAITRE LES SYMPTÔMES DE L’ANÉMIE FERRIPRIVE?5

  • DOULEUR THORACIQUE

  • ESSOUFFLEMENT

  • MAUX DE TÊTE

  • TACHYCARDIE

  • ONGLES CASSANTS

  • FAIBLESSE

  • PÂLEUR CUTANÉO-MUQUEUSE

  • FATIGUE

COMMENT TRAITER L’ANÉMIE?

L’anémie est souvent facilement traitée. Les options de traitement que vous recevez dépendent de la gravité de l’anémie et de la cause sous-jacente.

LA SUPPLÉMENTATION EN FER

Le traitement de l’anémie due à une carence en fer consiste généralement à prendre des suppléments de fer et à modifier votre alimentation. Le but est de traiter vos symptômes en augmentant les niveaux de fer et donc d’hémoglobine dans votre corps. La supplémentation en fer par voie orale est disponible sous différentes formes. N’hésitez pas à demander à votre professionnel de la santé quelle est la solution la plus adaptée pour vous.

CHANGEMENTS D’ALIMENTATION
Certains aliments sont riches en fer et devraient être encouragés:
  • Aliments d’origine animale;
  • Viandes maigres et fruits de mer;
  • Noix, haricots, légumes et produits;
  • Céréales et pain avec du fer supplémentaire (fortifié);
  • Légumineuses (pois, lentilles).
D’autres aliments et boissons sont pauvres en fer et /ou rendent l’absorption du fer plus difficile. Par conséquent, leur consommation devrait être modérée:
  • Lait et produits laitiers;
  • Café;
  • Les aliments avec des niveaux élevés d’acide phytique tels que les céréales complètes.
Références:
1. Nicholas JK. et al. A systematic analysis of global anemia burden from 1990 to 2010. Blood. 2014.123: 615–24.
2. Lopez A et al. Iron deficiency anaemia. Lancet. 2016 Feb 27;387(10021):907-16
3. WHO Library Cataloguing-in-Publication Data 2015. The global prevalence of anaemia in 2011.
4. Munoz M et al.‘Fit to fly’: overcoming barriers to preoperative haemoglobin optimization in surgical patients. British Journal of Anaesthesia. 2015; 115 (1): 15–24.
5. Iron Deficiency Anaemia: Assessment, Prevention and Control. A Guide For Programme Managers (Document WHO/NHD/01.3). Geneva: World Health Organization, 2001 https://www.nhlbi.nih.gov/health-topics/iron-deficiency-anemia.